A Pipriac, plus personne n’est inemployable !

Qui a dit que le chômage longue durée était une fatalité ? Sûrement pas les habitants de Pipriac ! Petite ville d’Ille-et-Vilaine d’à peine 3800 habitants, la commune est un lieu précurseur en la matière qui accueille depuis 2017 une expérimentation sans précédent : « Territoire Zéro Chômeurs Longue Durée » (TZCLD). La démarche, initiée par le mouvement ATD-Quart Monde, met au défi élus, entrepreneurs et habitants d’éradiquer le chômage de longue durée sur leur territoire. À Pipriac, c’est l’EBE (Entreprise à but d’emploi) TEZEA qui incarne cet objectif et a permis de le concrétiser. Le concept est très innovant : analyser les besoins locaux en travaux non économiquement rentables et embaucher les chômeurs de longue durée volontaires au SMIC et en CDI pour les réaliser. L’EBE facture un vrai chiffre d’affaire et reçoit de l’état les allocations qui étaient versées à ces personnes.

Chez TEZEA, les valeurs fortes de la pensée sociale chrétienne comme la subsidiarité ou la recherche du bien commun sont omniprésentes, même si elles ne sont pas nommées comme telles. Conciergerie, recyclerie, espaces verts, petits travaux, bois de chauffage, etc. : tous les services que propose l’entreprise font entrer en résonance les besoins locaux avec les compétences des quelques 73 salariés de l’entreprise qui, pour beaucoup, ont un rapport difficile à l’emploi dont ils ont été privés 4 ans en moyenne. Et malgré la fragilité des profils, les seuls critères d’embauche sont un chômage supérieur à un an et le volontariat. Quasi aucun lien hiérarchique entre les salariés mais une répartition juste et ajustée des responsabilités entre tous. Pour Guillaume Bonneau, cofondateur de l’EBE dont il est le directeur financier depuis un an, l’entreprise, partie de rien avec seulement une dizaine de salariés et une salle de classe pour tout local, a avant tout permis de faire changer le regard sur le chômage et les chômeurs : « Quand nous avons démarré, nous nous sommes heurtés à beaucoup d’idées reçues et de perceptions fausses sur les chômeurs assistés, refusant de travailler ou ininsérables. Avec TEZEA, nous avons prouvé que personne n’est inemployable ! »

Le comité exécutif de la Fondation a été touché par la présentation de ce dispositif par Didier Goubert (ATD) et Jacques d’Harcourt (EDC), tous deux acteurs de ce dispositif. Ils soulignent que ces personnes restées durablement sans emploi auront longtemps besoin de soutien, mais que leurs enfants échapperont probablement ainsi à « la fatalité du quart-monde héréditaire ». 20 000 euros ont été votés par la Fondation pour renforcer les fonds propres de l’EBE qui vise les 100 salariés d’ici quelques mois. Et Guillaume Bonneau ajoute à l’adresse des équipes EDC voisines : « Venez partager un moment avec nous, vous ne le regretterez pas ! »

 

TEZEA : 09 52 35 35 65 – Courriel : contact@tezea.fr

 

Développer le goût d’entreprendre dans les écoles de la deuxième chance avec EPA

Le 2 avril 2019

Depuis 2017, la Fondation des EDC a développé un partenariat …

Une belle campagne pour un café Joyeux à Bordeaux

Le 2 avril 2019

C’est probablement à Bordeaux que le prochain Café Joyeux verra …

Se former autrement avec le Prado

Le 2 avril 2019

En 2018, la Fondation des EDC a choisi de soutenir …

La formation professionnelle : un enjeu clé pour la Fondation des EDC

Le 2 avril 2019

La formation professionnelle : un enjeu clé pour la Fondation des …