Découvrez les lauréats des Prix Philibert Vrau 2019

Chaque année, la Fondation des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens récompense, par son Prix Philibert Vrau, l’action de dirigeants engagés au service d’une économie du bien commun. Chaque lauréat est choisi par le jury de la Fondation à partir de propositions venant de membres des EDC de toutes les régions françaises.

Cette année, cinq entrepreneurs ont été récompensés pour leur engagement au service d’une économie du bien commun.

Grand Prix 2019 : 
Fady Gemayel, Président de Norpaper, gemdoubs (France) et Gemayel frères (Liban)
Face à l’adversité, Fady Gemayel ne renonce pas. Face aux flammes qui ont à plusieurs reprises réduit en cendres son entreprise, face à la guerre, et à un chômage galopant, il a su se relever et se battre pour reconstruire mais aussi maintenir l’activité de ses collaborateurs et créer de l’emploi dans un pays où le chômage est un problème endémique. il est aussi un industriel engagé en France, et porte ici les mêmes objectifs de lutte pour l’emploi et la dignité des personnes.

Prix du Bien commun : 
Damien Naulleaud, Président de Prestations du Fief.

Marqué par sa rencontre  l’Arche de Jean Vanier, Damien Naulleaud, décide de recruter une partie de ses collaborateurs  au sein de cette communauté. Dans son entreprise d’embouteillage de Cognac, les personnes en situation de handicap viennent renforcer les équipes.

Prix de l’économie sociale et solidaire :
Jean-Baptiste van den Hove, Fondateur de « Au Temps pour  toi », renaître du burn out.
Jean-Baptiste van den Hove a créé «Au temps pour toi», un lieu de vie et d’entraide où les personnes qui traversent le burn out trouvent des moyens pour se reposer, prendre du recul, et peu à peu transformer la crise en opportunité.
En 2013, alors qu’il était cadre dans les télécoms, il est victime d’un burn out sévère et ne trouve aucun lieu pour l’aider à faire face.
C’est ce qui le poussera par la suite à créer ce dont lui-même avait besoin : un lieu où s’engager au service des « abîmés » de l’entreprise.

Prix du jeune dirigeant :
Claire Barneron, Dirigeante de Agrilys Voyages
Claire Barneron, directrice associée d’une agence spécialisée dans l’organisation de voyages d’études agricoles, a mis en place une entreprise libérée basée sur la confiance, la subsidiarité et la transparence.

Prix « Tech du bien » :
Stanislas Billot de Lochner, cofondateur de Obole digitale
Stanislas Billot de Lochner incarne cette jeune génération capable de mettre la transformation numérique au service du bien commun. Obole Digitale permet ainsi de développer des outils tech capables de lever des dons pour des associations au service de l’Eglise et du bien commun.

Massajobs réconcilie les personnes avec le travail

Le 10 décembre 2019

Mauvaises orientations, situations fragiles, premières expériences peu concluantes… les blessures …

A Pipriac, plus personne n’est inemployable !

Le 16 avril 2019

Qui a dit que le chômage longue durée était une …

Développer le goût d’entreprendre dans les écoles de la deuxième chance avec EPA

Le 2 avril 2019

Depuis 2017, la Fondation des EDC a développé un partenariat …

Une belle campagne pour un café Joyeux à Bordeaux

Le 2 avril 2019

C’est probablement à Bordeaux que le prochain Café Joyeux verra …