VoisinMalin, une entreprise sociale innovante 

Implantée dans les quartiers populaires d’Île-de-France et à Lille-Sud, l’entreprise sociale VoisinMalin salarie des habitants, les « voisins », pour aller au contact d’autres habitants afin de recréer du lien et de les inciter à mieux connaître leurs droits et les services de proximité.

« J’ai pensé que pour répondre au besoin de liaison entre les institutions et les habitants des quartiers populaires, il fallait utiliser les compétences des habitants eux-mêmes », explique Anne Charpy, dirigeante de VoisinMalin. Elle constate en effet que « l’approche institutionnelle ou associative classique ne permet pas de révéler l’ensemble de ces personnes ». Elle décide alors de créer VoisinMalin qui naît en 2010.

Les « Voisins » sont salariés et formés pour aller au contact de l’ensemble des habitants de leur quartier. Ils interviennent « dans le cadre de missions précises conventionnées et rémunérées par les commanditaires », entreprises (Veolia, Engie, La Poste, Vinci, Erdf), bailleurs sociaux (Emmaüs habitat…), organismes publics (région IDF…) ou collectivités locales. En faisant du porte à porte, les Voisins instaurent un dialogue et apportent leur aide sur des sujets très concrets de la vie quotidienne tels que les transports, l’accès aux droits, la santé, l’éducation, la consommation responsable ou l’habitat et le cadre de vie. VoisinMalin s’adresse particulièrement aux personnes fragiles ou isolées qui accèdent peu aux services du quartier ou aux droits auxquels ils sont éligibles. Si l’entreprise permet de rompre l’isolement elle fait aussi monter en compétences les voisins et les managers qui les encadrent.

La Fondation des EDC a apporté son soutien à VoisinMalin dans son projet d’étendre son action à Marseille, Villeurbanne et Clichy-sous-Bois : un fort ancrage territorial et un modèle économique pérenne puisque chaque site prévoit à terme de s’autofinancer à 80 %. Ce projet, qui contribue au développement de l’emploi et de l’employabilité des habitants des quartiers populaires, s’adresse aussi aux jeunes. Si les profils des voisins malins sont très divers, un tiers sont en effet âgés de moins de 35 ans. En contribuant à l’embauche de 6 à 9 managers jeunes diplômés avec une première expérience en quartiers populaires, la Fondation poursuit son engagement dans l’accès à l’emploi des jeunes.


Voisin Malin en chiffres

L’équipe compte 70 Voisins Malins encadrés par 7 managers
Ils agissent dans 12 villes dans l’Essonne, en Seine-Saint-Denis, dans le Val d’Oise, à Paris, à Lille et à Villeurbanne.
Le plus jeune Voisin a 18 ans et le plus âgé 72 ans.
En moyenne, 8 portes sur 10 s’ouvrent lors de l’intervention des Voisins Malins.
VoisinMalin a accompagné une trentaine d’acteurs des quartiers populaires, ces partenariats ont donné lieu à 33 missions à destination des habitants.
(Chiffres 2016)

Article publié dans Dirigeants Chrétiens N° 84

A Pipriac, plus personne n’est inemployable !

Le 16 avril 2019

Qui a dit que le chômage longue durée était une …

Développer le goût d’entreprendre dans les écoles de la deuxième chance avec EPA

Le 2 avril 2019

Depuis 2017, la Fondation des EDC a développé un partenariat …

Une belle campagne pour un café Joyeux à Bordeaux

Le 2 avril 2019

C’est probablement à Bordeaux que le prochain Café Joyeux verra …

Se former autrement avec le Prado

Le 2 avril 2019

En 2018, la Fondation des EDC a choisi de soutenir …